978-2-9536877-5-0
2012
10x14cm, 48 pages
3 euros


couverture (web)
couverture (print)
lire un extrait
Jean-Pierre Garnier
Un espace indéfendable
L'aménagement urbain à l'heure sécuritaire



La globalisation du capitalisme a eu pour effet de fragiliser, paupériser et marginaliser de larges fractions des couches populaires. Face aux « désordres locaux » qui en résultent - violence, incivilité et insécurité -, les pouvoirs publics mettent en place des dispositifs de « pacification » : urbanisme et architecture sont mis à contribution. La reconfiguration de l'espace public doit, à la fois, dissuader le nouvel « ennemi intérieur » de passer à l'acte et faciliter la répression, confirmant ainsi le lien entre urbanisme et maintien de l'ordre social.



L'auteur
Jean-Pierre Garnier est sociologue critique de l'urbanisme. Il a publié plusieurs livres sur la gentrification, les politiques de la ville et l'urbanisme, parmi lesquels La Bourse ou la Ville (Paris-Méditerranée, 1997) et Une violence éminemment contemporaine (Agone, 2010).



Presse
Recension par Alternative libertaire.



Sur le même sujet, aux mêmes éditions
Désurbanisme, Détruire les villes avec poésie et subversion